Zoom

Cancer et maladie de la peau : faut-il s’exposer au soleil pendant les vacances ?

S’exposer quelques instants au soleil permet par l’intermédiaire des UVB, de synthétiser de la vitamine D, qui joue un rôle essentiel dans la minéralisation des os. Cependant s’exposer aux rayons du soleil est selon les cas et les pathologies, pas toujours une bonne idée, même si l’on est bien protégé. On fait le point à ce sujet.

Cancer : une exposition au soleil mesurée

Saviez-vous qu’un taux élevé de vitamines D diminue le risque de récidive des cancers du sein ? Si la vitamine D est considérée comme un anticancer, il n’en reste pas moins que les expositions au soleil lorsqu’on est atteint d’un cancer enfant ou adulte, doivent être mesurée et protégée.

Si une petite dose d’exposition est bénéfique contre la maladie, s’exposer trop longtemps en revanche, est dangereux et cancérigène (cancer de la peau, mélanome, etc., plus d’informations à ce sujet sur le site officiel de l’Institut Curie). Une peau trop souvent exposée et agressée par les rayons UV du soleil, coure le risque de fabriquer au fil du temps des cellules cancéreuses. Ce risque est accru pour toutes les personnes qui ont la peau très blanche et sensible.

Pour faire le plein de vitamines D et obtenir la dose suffisante dont votre corps à besoin pour une semaine, 20 minutes d’exposition en maillot de bain suffisent !

Pour les malades ayant subi un traitement par radiothérapie, leur peau ayant été particulièrement fragilisée par les rayons, toute exposition au soleil leur est déconseillée pendant au moins un an. Lors de cette période, la peau devra être protégée par des vêtements adaptés et des crèmes à indice fort.

Les maladies de la peau : une exposition au soleil à éviter

Certains problèmes de peau demandent d’être particulièrement vigilant face aux expositions au soleil. C’est le cas notamment de :
l’eczéma (dermatite atopique). Si le soleil contribue à sécher les poussées et a un effet anti-inflammatoire reconnu, il peut malheureusement également accentuer la sensation de tiraillement et la sécheresse de la peau.

le lentigo (tâches de vieillesse brunes sur la peau). Exposer trop sévèrement sa peau au soleil sans ou avec peu de protection, accentue après 40 ans, la présence de ses tâches foncées sur les mains, le visage ou le décolleté.

le masque de grossesse. Suite à des expositions au soleil non protégées, il se caractérise par des taches de couleur marron sur le front, les pommettes, les joues et le dessus des lèvres.

l’herpès. Sous les effets des rayons UV, le virus responsable d’une poussée d’herpès peut se réveiller à tout moment.

Certains médicaments et traitements étant photosensibilisants ou hyper pigmentants, nous vous conseillons avant de partir en vacances au soleil, de prendre conseil auprès de votre médecin ou de votre dermatologue. Quelle que soit votre destination vacances : n’oubliez jamais de vous protéger du soleil !