Catégorie | Voyage

Comment bien choisir son guide en voyage ?

Se faire accompagner par un guide au cours d’un voyage, ne s’improvise pas.  Il est très important de bien choisir la personne qui va vous accompagner. Car il s’agit d’un vrai métier qui implique différentes problématiques. Cela va au-delà de la transmission d’information dans une langue comprise par tous… Alors, comment bien choisir son guide en voyage ? On vous donne quelques pistes.

Bien faire la différence entre un guide officiel et un accompagnateur

La Jordanie peut se visiter en indépendant, mais dans le désert sauvage de Wadi Rum, être accompagné d’un guide officiel est obligatoire.

Un guide officiel est un professionnel organise des visites ou des excursions dans les lieux où sa licence l’y autorise. Il peut attester d’une formation certifiée par un organisme officiel de son pays. Le prix de ses services est fixé en fonction du temps. Si vous décidez de partir en voyage au Tibet par exemple, vous ne pourrez pas vous déplacer seul. Il vous faudra obligatoirement être accompagné par un guide officiel. Ce statut a l’avantage de présenter des garanties et permet de rentrer dans les sites touristiques. Le bémol : le risque d’un formatage dans la pratique. Pour d’autres destinations, seulement certains lieux doivent être visités avec un guide officiel. Au cours d’un voyage en Jordanie, vous n’aurez pas forcément besoin d’un guide partout. Le pays peut se visiter en toute indépendance, sauf dans le Wadi Rum ou un guide officiel est obligatoire.

A contrario, un accompagnateur n’est pas forcément un professionnel. Il peut travailler en son nom propre ou pour une agence. Ses expériences font qu’il dispose d’un certain nombre de connaissances qui lui permettront de personnaliser ses visites et de les rendre intéressantes pour les touristes. Il fait preuve de davantage de souplesse dans l’approche des visites et des publics. Il laisse plus de place à l’improvisation. Par contre, il ne pourra pas forcément exercer sa fonction de guide dans tous les lieux touristiques. Ses tarifs sont fixés par personne. Dans certains pays, les guides non professionnels sont considérés comme illégaux. D’autre part, ils ne disposent d’aucune garantie sur leurs compétences.

Guides spécialisés : vérifier les garanties

Lorsqu’il en va de la sécurité, comme pour les guides de haute montagne, mieux vaut avoir recours à un guide officiel qui peut réellement attester de ses compétences. Il doit aussi avoir un certain nombre de qualités pour aider son groupe à surmonter les éventuelles difficultés d’un itinéraire.


Donnez votre avis